Le prix de vente des voitures d’occasion a progressé de 25% en moins d’un an après le début de la crise sanitaire. Un constat directement lié à la pénurie actuelle des véhicules neufs frappant les constructeurs de plein fouet. Quelles en sont les raisons, on vous dit tout ! 

 

Citroen d'occasion

 

Est-ce la bonne période pour revendre son véhicule ? Tous les feux s’affichent au vert si l’on se réfère aux informations relevées par les sites du marché de la seconde main comme Leboncoin et Reezocar. D’après ces derniers, les ventes de véhicules de seconde main datant de 2 à 8 années d’ancienneté auraient progressé de 18% depuis mai dernier selon Olivier Flavier : directeur auto du site Leboncoin.

 

Laurent Potel, PDG du site Reezocar affirme que le marché du véhicule d’occasion est près d’atteindre des sommets depuis la reprise d’activité liée à la crise sanitaire. Il suppose que plus de 6 millions de véhicules seront vendus en 2021 contre 5,8 avant la covid.

 

Tout porte à croire que la pénurie actuelle des véhicules neufs initiée par la pénurie de puces électroniques de 2021 justifie cette ruée sur ce marché de la seconde main. Pour s’adapter, les constructeurs ont dû ralentir leur cycle de production.
Pour autant la demande continue d’exploser face à une offre en faiblesse et l’on constate un prix d’entrée des véhicules d’occasion qui grimpe en conséquence.

 

Leboncoin relève une hausse de 25% des prix sur ce marché de l’occasion. Alors, c’est la bonne période pour revendre sa voiture, sans pour autant acheter une voiture neuve. Les constructeurs prévoient un retour à la normale avant fin 2022.